Catégorie : Espace 4ème

Au commencement était le spermatozoïde

Au commencement était le spermatozoïde

Source : Pocket: Au commencement était le spermatozoïde

Publicités

Chapitre 3 : Nutrition et organisation des plantes

titre

Cliquez ici pour obtenir le PDF de la page de présentation et de rappels du chapitre

intro-1intro-2intro-3

Introduction :

Les végétaux chlorophylliens (verts) sont les seuls êtres vivants capables de fabriquer leur matière organique à partir d’éléments minéraux (dioxyde de carbone, eau et sels minéraux) et de lumière ; contrairement aux animaux qui doivent se nourrir d’autres êtres vivants donc de matière organique.

Pour cette raison, les végétaux chlorophylliens sont à la base de tous les réseaux alimentaires et ont donc une importance écologique capitale.

Problème : Quelle partie de la plante utilise la lumière pour fabriquer de la matière organique ?

Cliquez ici pour obtenir le PDF de l’activité 1

Hypothèse : voir hypothèse faite en classe

test-eau-iodeeresulats-eau-iodee

I– Les feuilles sont des organes spécialisés dans la photosynthèse

Les plantes chlorophylliennes réalisent la photosynthèse : elles produisent leur matière organique en présence de lumière à partir de dioxyde de carbone, d’eau et de sels minéraux

La photosynthèse se déroule dans les cellules des feuilles. Des chloroplastes situés dans leur cytoplasme sont spécialisés dans la fabrication et le stockage de matière organique.

chloroplaste-photosynthese

schema-bilan-avant-stomates

La photosynthèse a lieu dans les feuilles, il faut donc que le CO2 passe de l’air à l’intérieur de la feuille.

Problème : Comment le dioxyde de carbone entre-t-il dans les feuilles ?

Cliquez ici pour obtenir le PDF de l’activité 2

entree-co2-feuillestomates

II- Le CO2 entre par les stomates

Le dioxyde de carbone entre dans la plante grâce aux stomates situées sur les feuilles. Les stomates sont des orifices qui peuvent s’ouvrir et se fermer pour laisser passer les gaz.

La plante ferme ses stomates la nuit (photosynthèse impossible sans lumière) et lorsque la température est trop élevée pour limiter les pertes d’eau.

stomates-2schema-bilan-avant-avant-dernier

Problème :  Par où l’eau et les sels minéraux, nécessaires à la production de matière organique, entrent-ils dans la plante ?

Cliquez ici pour obtenir le PDF de l’activité 3

Hypothèse : voir hypothèse faite en classe

schema-racineexperiences-absorption-racineschema-coupe-racinecirculation-seve-brutevaisseaux

III– L’eau et le sels minéraux sont prélevés dans le sol par les racines

En plus de lumière et de CO2, les plantes ont également besoin d’eau et de sels minéraux qu’elles puisent dans le sol par leurs racines.

Les racines prélèvent l’eau et les sels minéraux du sol grâce à leurs très nombreux poils absorbants.

L’eau et les sels minéraux doivent aller dans les feuilles pour être utilisés par les cellules pour réaliser la photosynthèse. Ces éléments constituent la sève brute et sont amenés jusqu’aux feuilles par un système de transport  constitué de vaisseaux spécialisés.

schema-bilan-avant-dernier

Problème :  Que devient la matière organique produite par la plante ?

Cliquez ici pour obtenir le PDF de l’activité 4

depart-amidon-feuilleexperience-radioactivite-transport-plantecompos-sevestuberculeamidon-dans-tubercule

IV– La sève élaborée transporte la matière organique des feuilles aux organes de stockage

Une fois fabriquée dans les feuilles, la matière organique est transportée par des vaisseaux spécialisés dans la sève élaborée jusqu’à des zones de stockage.

Ces zones de stockage sont souvent au niveau des racines, par exemple sous forme de tubercules qui permettent à la plante de passer l’hiver et de repousser au printemps grâce à ses réserves.

schema-bilan-fin-chapitre

Chapitre 2 : Les climats sur Terre : origine, variations et risques

titre

Cliquez ici pour obtenir le PDF de la page de présentation et de rappels

intro-1intro-2carte-zones-climatiques

Introduction :

La répartition de l’énergie solaire sur Terre permet d’expliquer l’existence trois grandes zones climatiques (chaude, froide et tempérée). Pourtant, la répartition des climats sur Terre est plus complexe, d’autres facteurs doivent donc entrer en jeu.

Cliquez ici pour obtenir le PDF de l’activité 1

vent-vaguesvent-vagues-2air-chaleurvent-thermiquecellule-hadley

I– Les températures différentes à la surface de la Terre entraîne des déplacements de masses d’air

Les vents sont des déplacements de masses d’air. 

Selon la température à la surface de la Terre l’air se réchauffe ou se refroidi, comme l’air chaud monte en altitude et que l’air froid descend vers la surface de la Terre, les masses d’air se déplacent et créent des vents.

La circulation de l’air permet de déplacer la chaleur à la surface de la Terre.

tornade-2tornade-1

Problème : Les tornades génèrent les vents les plus violents de la planète. Comment expliquer la formation d’une tornade ?

Cliquez ici pour obtenir le PDF de l’activité 2

Cliquez ici pour obtenir le PDF du barème de l’activité 2

trajet-tornadeformation-tornadealea-tornade-france

II– La connaissance de ce phénomène météorologique permet de diminuer le risque lié aux tornades

Une tornade est un tourbillon de vents extrêmement violents prenant naissance à la base d’un nuage d’orage.

Certaines zones sont menacées par des phénomènes naturels : ce sont les aléas. Les individus et les biens susceptibles d’en subir les conséquences sont les enjeux. Ils n’ont pas tous le même degré de vulnérabilité.

La combinaison de l’aléa et de la vulnérabilité des enjeux détermine le risque.

climat-paris-montreal

Problème : Comment expliquer que le climat soit si différent entre le Québec et la France alors que ces deux pays sont à la même latitude ?

Cliquez ici pour obtenir le PDF des activités 3 et 4 sur l’influence climatique et l’avenir du Gulf Stream

carte-temperature-terrecarte-courants-oceaniquesmodele-11modele-12modele-13modele-a-remplircarte-a-remplircarte-completee

III– Les courants océaniques ont une forte influence sur le climat

Les courants marins sont des déplacements de masses d’eau en surface des océans qui transfèrent la chaleur depuis l’équateur vers les pôles.

Les courants marins chauds réchauffent l’air et donc les régions traversées par ces vents chauds (exemple de l’Europe de l’ouest et du Gulf Stream).

modele-21modele-22modele-2-a-remplircarte-2-a-remplir

Paradoxalement, le réchauffement climatique actuel entraine un ralentissement du Gulf Stream. Les vents sont moins réchauffés par ce courant marin. Les hivers en Europe seront de plus en plus froids.

grotte-cosquerclimat-centre-europe

Problème : Comment expliquer que les climats aient changé au cours de l’histoire de la Terre ?

Cliquez ici pour obtenir le PDF de l’activité 5

periode-glaciairecarottes-glace

IV– Le climat de la Terre évolue ce qui a des conséquences sur les êtres vivants

Au cours de l’histoire de la Terre, le climat a beaucoup évolué en fonction deux facteurs principaux :

–    la position de la Terre dans l’espace

la quantité de CO2 dans l’atmosphère

Ces changements climatiques passés ont entraîné des modifications de peuplement des milieux par les êtres vivants.

Activité interne de la Terre et risques pour l’être humain

titre

Cliquez ici pour le PDF de la page de rappels sur les séismes

rappel-seisme-1rappel-seisme-2rappel-sesime-3rappel-seisme-4rappel-seisme-5

Cliquez ici pour obtenir le PDF de la page de rappels sur les volcans

rappels-volcans-1rappel-volcan-2rappel-volcan-3rappel-volcan-4rappels-volcan-6

carte-repartition-seismes-volcans-separescarte-repartition-supperposes

Introduction :

Les séismes  et les volcans sont des manifestations de l’activité interne de la Terre.

En observant les cartes de répartition des séismes et des volcans dans le monde,  on remarque que ces deux phénomènes se superposent, ont lieu dans les mêmes zones.

Problème : Comment expliquer la répartition des séismes et des volcans à la surface de la Terre ?

Cliquez ici pour obtenir le PDF de l’activité 1

carte-repartition-supperposescarte-plaques

carte-reliefs

Problème : Comment vérifier que les plaques se déplacent à la surface de la Terre ?

Cliquez ici pour obtenir le PDF de l’activité 2

carte-vegener-1carte-vegener-2cartes-gps

I-  La surface de la Terre est découpée en plaques qui se déplacent

Les séismes  et les volcans ne sont pas répartis au hasard sur le globe.

La répartition des séismes et des volcans permet de délimiter une douzaine de plaques.

Les plaques sont mobiles les unes par rapport aux autres. Leurs mouvements transforment la surface du globe.

Problème : Comment expliquer que les plaques se déplacent alors que les roches sont solides en profondeur ?

Cliquez ici pour obtenir le PDF de l’activité 3

graphiques-vitesses-ondes-sismiques-litho-astenoschema-eleve-litho-asthenoschema-litho-astheno

II- Les plaques lithosphériques sont rigides et se déplacent sur l’asthénosphère

La partie externe de la terre : la lithosphère est découpée en grandes plaques (les plaques lithosphériques). Elle est composée de roches très rigides qui peuvent casser (présence de séismes).

La lithosphère repose sur l’asthénosphère, qui est composée de roches solides mais beaucoup moins rigides (molles). Cette mollesse leur permet de se déformer sans casser (pas de séisme) et le déplacement des plaques lithosphériques est alors possible.

Problème : Que se passe-t-il quand deux plaques se rapprochent ?

Cliquez ici pour obtenir le PDF de l’activité 4

Cliquez ici pour obtenir le PDF de la suite de l’activité 4

limitte-subductionfosse-3dschema-eleve-subductionschema-subduction

IV-  Au niveau de certaines limites de plaques, les plaques se rapprochent

A- Une plaque peut s’enfouir sous l’autre : la subduction

L’existence de séismes très profonds indique la présence d’une lithosphère rigide anormalement profonde dans ces zones.

L’alignement de ces séismes permet de comprendre qu’une plaque lithosphérique passe sous une autre. Ce phénomène est appelé subduction.

plis-1plis-2plis-3vue-alpesschema-formation-alpes

B- Les deux plaques peuvent entrer en collision : formation d’une chaîne de montagnes

Dans d’autres cas, la collision des continents engendre des déformations (plis et empilements de la lithosphère) et aboutit à la formation de chaînes de montagnes.

Problème : Si des plaques rétrécissent par subduction et collision, comment expliquer que la surface de la Terre ne rétrécisse pas ?

Cliquez ici pour obtenir le PDF de l’activité 5

Cliquez ici pour obtenir le PDF de la suite de l’activité 5

carte-limites-plaques-mondeage-roches-dorsalesvolcans-dorsalesschema-dorsalesschema-eleve-dorsaleschema-dorsaleschema-naissance-ocean

III- Au niveau des dorsales océaniques, les plaques s’écartent

 A raison de quelques centimètres par an, les plaques s’écartent et se forment au niveau des dorsales océaniques. En effet, le volcanisme sous marin crée de nouvelles roches qui contribuent à la formation de la plaque océanique.

Cliquez ici pour obtenir le PDF du schéma bilan

schema-bilan-1schema-bilan-2

Problème : Comment ces connaissances peuvent permettre à l’Homme de prévenir les risques géologiques (volcaniques et sismiques)  ?

Cliquez ici pour obtenir le PDF de l’activité 6

prev-risques-1prev-risques-2bilan-prev-risques

IV- Cette connaissance du globe permet de prévenir les risques sismique et volcanique

La possibilité de survenue d’un séisme ou d’une éruption s’appelle l’aléa.

Les individus et les biens représentent les enjeux.

La capacité d’une région à résister à un séisme ou à une éruption définit sa vulnérabilité.

La combinaison des enjeux, de la vulnérabilité et de l’aléa représente le risque.

L’Homme réagit face aux risques en réalisant :

une prévision des éruptions volcaniques fondée sur la surveillance de chaque volcan et par l’information et l’éducation des populations

une prévention sismique basée sur l’information et l’éducation des populations (zones à risques à éviter, constructions parasismiques, conduites à tenir).

La prévision à court terme des séismes est impossible actuellement

Pour surveiller les volcans : surveillance-volcans

Pour réagir en cas de séisme : conduites-a-tenir-sesimesentrainement-seisme-japon

constructions-parasismiques

Mise à jour du blog.

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

Compte tenu de l’évolution importante des programmes du collège cette année, nous avons besoin de temps pour créer les contenus et mettre le blog à jour. Les cours et activités proposés ici ne sont donc plus en relation directe avec les travaux menés en classe. Nous faisons au plus vite pour nous mettre à jour ! Bonne rentrée à tous !